Mes " pantouns "

Le pantoun est un genre poétique Malais;  C’est un quatrain    . les deux premiers vers expriment une « description », une notation,les deux suivant un message.

Dans les vestiaires de l'enfance

s'échangent fous rires, piques et coups.

Dans le ciel noir, une fulgurance...

Les étoiles sages, comme des étoiles

Pour certains , n'ont plus de pouls.

 

 

Pantoun Malaisien       Eliot Carmin

 

Illustration     Nathalie Dhénin

               2014

Ruelle aux boutiques obscures

flottant parfums de lieux tant aimés...

nuit découvreuse d'étoiles ô dioscures

tournant chaque soir un même livre

la page d'une nouvelle éternité...

 

Pantoun MalaisienGeorges Voisset

 

Illustration               Nathalie Dhénin

2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est des îles qu'un pic domine

d'où que l'on soit, il se repère.

Que tu m'ignores me donne grise mine,

que tu m'oublies me désespère.

 

Pantoun Malaisien    Eliot Carmin

 

illustration      Nathalie Dhénin

2014

Depuis la rive du Bosphore

revoir les dômes et leurs faïences.

Voir l'autre rive,frôler la mort ;

éveil ultime de la conscience.

 

Pantoun Malaisien            Eliot Camin

                   Illustration                         Nathalie Dhénin

2014

<< Nouvelle zone de texte >>

Devant celui que l'arrogance emporte

Les phalanges du grand Boudha se dressent.

Je me croyais libre de ton escorte

mais toujours mon coeur tu tiens en laisse.

 

Pantoun Malaisien           Eliot Carmin

Illustration                Nathalie Dhénin

2014

Revue du Pantoun Malaisien, Novembre 2013

 

Un voile est passé devant ses yeux

le silence s'est fait en son coeur

 

Et si , soudain, je te manquais un peu ?

Pour rien au monde je n'irai ailleurs

 

Nathalie

*************************** 

 

Lové dans un canapé de cuir noir

un chaton d'ébène sommeille

 

C'est ainsi que se couche le soir

dans chacune de ses merveilles

 

Nathalie

***************************

 

Quand l'air de la nuit devient citronnée

l'haleine de la terre s'embaume

 

quelques caresses sur sa peau safrannée

élèvent la chaleur de mes paumes

 Nathalie

 

Ces boutons de fleurs s'ouvrent en calice

certaines ne fleurissent qu'une fois

 

t'attendre encore est un doux supplice

Mais le renouveler est mon choix

 

 Nathalie 

******************

 

 

Sur toutes les plages du monde

Les enfants sautent par delà les vagues

Sans s’être passé le mot

Qu’une vision de toi m’inonde

Mes yeux se perdent dans le vague

— des larmes sur ma peau

 
   Eliot Carmin
********************************

3ième prix du " Pantoun Malaisien" Juillet 2013

 


 Qui a interpellé le jury en ces termes :

" le troisième pantoun séduisait chacun de nous par la très simple et forte beauté de ses balancements et de son thème.

(Revue du Pantoun n:6)

 

 

 

BATIKS D'HIER , BATIKS D'AUJOURD'HUI

SOIERIES FAITES DES MEMES COULEURS

 

AMOURS D'ANTAN , AMOURS EPANOUIS

SOUVENIRS FAITS D'UN MEME BONHEUR

 

(N.D. Juillet 2013)

 


1 : 

Une seule puvérisation

Pour un mouchetis sur l'aquarelle

 

Un seul geste, juste une sensation

Pour que la vie devienne plus belle

 

 

2  :

Perdues au fond d'un sous-bois

une nuée de Jonquilles

 

Tout au fond d'un vieux tiroir

des lettres qu'un noeud souligne

 

 

3 :

Après la neige du matin

le chant d'un oiseau du soleil

 

Près de l'enfant bordé de chagrin

les doux yeux d'un chat à son réveil

 

(Revue du Pantoun, Mai 2013 )

 

1 :

Sur les trottoirs, la neige se dissout

Le ciel blanc s’éloigne

 

Bien que ton visage devienne flou

je saisis ma vie avec poigne

 

( Revue du Pantoun, Mars 2013 )